« La petite fille aux allumettes » au Théâtre du Gymnase

Publié le : 18 mai 20204 mins de lecture

« La petite fille aux allumettes » est un spectacle que j’hésitais à voir à cause du côté triste de l’histoire (ma fille est une grande émotive). Face à son succès, je me suis enfin décidée. Nous y sommes allées aujourd’hui avec Chloé et une copine. Et le moins que l’on puisse dire c’est que nous n’avons pas été déçues ! Le spectacle joue actuellement au théâtre du Gymnase, et ce jusqu’au 05 mars (dépêchez-vous de prendre vos places!).

Nous avons voyagé pendant plus d’une heure dans un monde féerique avec la petite Emma. Au début j’ai eu peur que mes craintes se confirment. Emma se retrouve à l’orphelinat suite au départ de sa grand-mère pour « un long voyage ». L’ambiance est glaciale ! Le méchant Collins qui dirige l’orphelinat oblige Emma à aller vendre des allumettes dans les rues de Londres en plein hiver pour gagner de quoi payer sa chambre… mais les gens passent sans la regarder et personne ne lui achète la moindre allumette. Jusque là autant vous dire que les enfants sont un peu tendus sur leurs fauteuils…

affiche-petite-fille-aux-allumettes

Mais Emma se décide à craquer une allumette pour se réchauffer un peu, et là, elle se retrouve transportée dans un pays fantastique, en pleine préparation d’une grande fête. Elle est accueillie comme la « princesse Emma » et retrouve sa grand-mère, vêtue d’une robe somptueuse, qui lui révèle être la Reine de ce Royaume magique.
Ouf, on se détend !
Les allers retours d’Emma entre le « monde réel » et le « monde imaginaire » au fur et à mesure qu’elle craque ses allumettes vont rythmer l’histoire, les changements de décors sont nombreux, les chansons aussi.
Les personnages de Sacha et d’Olga la magicienne sont vraiment très drôles ! Même le monstre Falco finit par être plus drôle que monstrueux.
Le méchant Fragotov par contre est un peu effrayant (j’ai du tenir la main des filles), mais quelque part on aime bien avoir un peu peur…

L’histoire est certes plus légère et drôle que le conte d’Andersen, mais n’est pas complètement dénaturée pour autant. La petite Emma, émouvante, va se fatiguer au fur et à mesure de ses apparitions dans le monde réel… pour finir par perdre totalement ses forces et mourir sur un banc. Mais elle retrouve alors sa grand-mère et tous ses nouveaux amis, donc happy end quand même, rassurez-vous !

J’ai été sincèrement impressionnée par la qualité des décors, des costumes et des chansons (on a d’ailleurs acheté le CD). Chloé s’est levée pour applaudir à la fin du spectacle (première fois qu’elle fait ça).
Seule déception, pas de photo à la sortie du spectacle avec les acteurs… pourtant les filles auraient adoré se faire photographier avec Emma et sa grand-mère dans sa magnifique robe !

Voici donc une sortie à programmer impérativement avec vos enfants pendant les vacances.
Mais je le conseille à partir de 6 ans tout de même.

Bonne nuit les petits! Gros Nounours est au Théâtre Saint-Georges
« Au pays du Père-Noël » au Théâtre des Mathurins

Plan du site